Comment régler l’hygrométrie pendant la couvaison de la couveuse ? Les réglages de l’humidité

L’éclosion et la croissance effective de l’embryon du nouvel animal dépendent de la teneur en humidité encore appelée hygrométrie. Rassurez-vous alors de bien ajuster l’hygrométrie pendant la couvaison au cas où vous vous serviriez d’une couveuse automatique. Nous présenterons la façon dont vous devez ajuster l’hygrométrie.

Taux de l’humidité dans l’incubateur – A contrôler

L’hygrométrie garantit une meilleure éclosion des œufs à l’intérieur de la couveuse automatique. Elle doit être suivie avec attention tout au long de la couvaison.  La présente opération n’est pas obligatoire avec les couveuses professionnels et dotées d’un mécanisme de surveillance de la teneur en humidité.

Néanmoins, au cas où la couveuse n’en serait pas dotée, que vous ne croyiez pas en la crédibilité de son dispositif d’évaluation d’humidité, ou encore que vous couviez des œufs d’animaux en voie d’extinction, veuillez bien contrôler l’hygrométrie. La meilleure façon d’évaluer la teneur en humidité au cours de l’incubation, est de voir si le poids de l’œuf diminue. La diminution du poids de l’œuf est fonction de l’espèce animale. Voici les taux de perte de poids pour certaines espèces :

  • Faisans : 13,5 %
  • Palmipèdes : 14%
  • Poules : 13%

Dès que vous mémorisez le pourcentage de perte de poids en fonction de l’espèce, vous pouvez maintenant vérifier le poids des œufs. Quand la perte de poids dépasse la normale, il faut donc accroître l’hygrométrie dans la machine. Mais quand la perte de poids est inférieure à la normale, diminuez l’hygrométrie.

Il est à noter que les œufs des palmipèdes par exemple nécessitent une forte teneur en humidité. A contrario, la probabilité qu’ils éclosent est restreinte. Toutefois, dans la couveuse automatique, plusieurs raisons influencent le régulateur d’humidité. Elle croit ou décroît en fonction de l’humidité de l’air dans le local où se trouve la couveuse, l’espèce animale qui a engendré l’œuf et enfin la présence de pores sur la coquille de l’œuf à l’intérieur de la couveuse.

Gérer le régulateur de l’hygrométrie pendant la couvaison

Dès que vous finissez l’évaluation de la perte de poids des œufs, vous vous rendrez compte de la nécessité de régler ou non le régulateur de l’hygrométrie. Au cas où la couveuse ne serait pas équipé d’un système automatique de réglage de la température, il urge alors de le faire vous-même pour une couvaison réussie.

Donc, pour augmenter l’hygrométrie dans un incubateur automatique, prenez un récipient à eau plus volumineux dont vous enlèverez la fermeture au cas où il en porterait une. Soit vous insérez des objets spongieux dans la couveuse, soit vous comblez les issues de ventilation de la couveuse automatique pour accroître l’hygrométrie. Si vous voulez la diminuer, il faudra juste faire le contraire du premier procédé.

Laisser un commentaire