Quelles sont les fonctions d’une couveuse automatique ?

Le modèle type de couveuse automatique constitue le meilleur moyen de réussir efficacement et très rapidement une incubation des œufs. À la fois très pratique et très performante, elle peut se présenter sous divers types de conception. Pourtant, tous ces équipements ont des options en points de convergence. Découvrez toutes les fonctions indispensable pour un incubateur automatique.

Qu’est-ce qu’une une couveuse automatique ?

L’incubateur automatique constitue ainsi le modèle le mieux réussi pour concrétiser un processus de couvaison artificielle pour divers genres d’œufs. En effet, étant à la fois simple, très pratique et comportant de multiples plateaux qui peuvent recevoir des douzaines, ou même des milliers d’œufs, il est idéal pour les gros éleveurs.

Grâce à un système technique spécialisé, il effectue les différentes tâches nécessaires à une bonne incubation. Entièrement automatisé, il permet la régulation et le contrôle des températures, ainsi que de sa ventilation et du degré hygrométrique de la boîte contenant les œufs, de manière à favoriser leur maturation. Ainsi, il suffit de verser de l’eau dans les réservoirs réservés à cette opération, de façon à générer suffisamment de vapeur pour l’incubation.

Les options de base de la couveuse automatique

Au moment où vous allez choisir une couveuse automatique, il est important de choisir en fonction des options basiques. Il s’agit notamment de :

  • La régulation hygrométrique : il faut que la quantité d’humidité soit ajustable pour qu’elle puisse se conformer à la race d’oiseau ayant effectué une ponte (poules et oies) ou encore les cailles et perdrix.
  • Son thermostat : il faut qu’il puisse faire preuve de précision et de réglage, puisque le maintien du niveau de température est un élément essentiel pour la réussite du processus de couvaison.
  • Un système de ventilation : vous devrez décider si vous souhaitez un appareil doté ou non d’un ventilateur. Il faut savoir en effet que le fait de bien distribuer la chaleur qui se dégage du dispositif est garant de la bonne naissance des poussins.
  • La grille destinée à accueillir les œufs : suivant la capacité du matériel, on peut en utiliser un certain nombre.
  • Les réservoirs d’eau : ils ont pour mission de réceptionner de l’eau qui va par la suite fournir au dispositif le taux d’humidité requis pour permettre le bon déroulement de la couvaison.
  • La rotation automatique des œufs : dans le cas des versions automatisées, la rotation est effectuée par elle-même à des intervalles de temps programmés. Cette étape joue un grand rôle dans la croissance des embryons.

En dehors de ces possibilités, les meilleurs incubateurs autonomes offrent bien entendu plusieurs autres fonctions qui varient d’un modèle à l’autre. A titre d’exemple, quelques appareils sont munis des matières plastifiées ayant une excellente qualité de fabrication ou encore d’une humidification de l’air. Tandis qu’au contraire, il existe des modèles qui ont un régulateur de température électronique, une aération paramétrable, un programme de couvaison préétabli et un échangeur d’air avec des ouvertures pour la ventilation.

Cela étant, au cas où vous achèteriez une toute première couveuse automatique et que vous ne connaissez pas vraiment les appareils haut de gamme. Pour trouver le produit adapté pour vous, orientez-vous plutôt vers les principales options de bases.

Laisser un commentaire