Différence entre poule pondeuse et poule reproductrice


GallinaCon Pollos

La domestication des oiseaux est une pratique qui remonte à plus de 4 000 ans. Si vous avez des poulets à la maison ou envisagez de vous aventurer dans le monde de l’aviculture, vous devez connaître les différence qui existe entre un poule reproductrice et une poule pondeuse. Dans cette note, nous vous donnerons quelques aspects de base de la différenciation entre ces deux oiseaux, afin que vous puissiez ainsi gérer les deux cas et leur donner les soins et les mesures nécessaires, maximisant ainsi le but de la production.

Qu’est-ce qu’une poule pondeuse ?

Les poules pondeuses sont celles qui sont destinées à la production d’œufs non fertiles, mais qui sont utilisées, soit pour leur propre consommation, soit pour une commercialisation au niveau industriel en gros volumes.

Qu’est-ce qu’une poule reproductrice ?

Les poules reproductrices sont des oiseaux dont le but est de procréer des œufs fécondés pour multiplier l’espèce.

Leur processus d’accouplement

L’espèce gallinacée est polygame, c’est-à-dire qu’elle choisit un seul coq pour se reproduire. Ils sont ovipares car ils se reproduisent en pondant des œufs et l’incubation se produit en interne par l’éclosion de la mère.

Ils commencent généralement à se reproduire après 6 mois d’âge, moment auquel ils atteignent leur maturité fertile.

Les organes génitaux des coqs et des poules sont très rudimentaires et sont appelés égouts. Le vagin de la femelle est un petit trou qui se limite uniquement à capter le sperme du mâle, qui l’introduit par une sorte de simple ballon qui dépose la semence dans la poule.

Le coq peut s’accoupler jusqu’à 30 fois par jour.

Quelle est la vraie différence entre les deux poules ?

Fondamentalement, la différence est que les poules reproductrices auront un contact avec le mâle de l’espèce pour procréer des œufs fertiles, destinés à augmenter la population des oiseaux.

Dans ce cas, la poule reproductrice sera manipulée en permanence par l’éleveur, mesurant sa consistance afin qu’elle atteigne un poids et un gras suffisants pour la ponte.

Bien que ce type de suivi existe chez les poules pondeuses, il n’est pas aussi rigoureux que chez les reproducteurs.

Une autre grande différence est que les mâles reproducteurs passeront également par des processus d’alimentation et de soins, pour garantir une bonne éclosion. Ensuite, les mâles lourds sont mélangés avec les femelles plus légères afin que le processus d’accouplement ait lieu. L’éleveuse peut pondre jusqu’à 10 œufs, à raison d’un par jour. Une fois l’œuf pondu, le processus d’incubation commence, qui dure entre 21 et 24 jours, une période pendant laquelle il se transformera en culeca et ne se séparera pas du nid.

De leur côté, les poules pondeuses n’ont pas besoin de fécondation au contact du coq pour la production d’œufs. C’est pourquoi, dans les poulaillers de poules pondeuses, il n’y a pas de mâles de l’espèce.

La poule pondeuse n’est pas non plus autorisée à rester en train d’incuber l’œuf, pour les empêcher de pondre des culecas.

François Charité

Je m’appelle Francisco et je suis vétérinaire aviaire. Pendant des années à traiter cette magnifique espèce, j’ai décidé de créer ce portail pour résoudre les doutes des personnes qui souhaitent entrer dans ce monde merveilleux, celui des poulets.

Laisser un commentaire

Vérification anti-spam !